APT News‎ > ‎

Les enfants à l’école de la démocratie

publié le 13 sept. 2012 à 08:09 par Didier Lambert
extrait du journal vers l'avenir

Les vingt-quatre élèves de la classe de 6e primaire seront pratiquement tous présents, au cimetière de Belgrade. NAMUR - C’est devenu une (bonne habitude) : des élèves de l’école communale de Temploux participeront au traditionnel pèlerinage du souvenir.

        Théo (le narrateur) vous présente ses invités et les invite, tour à tour, à prendre la parole. Il y a là un citoyen grec, une jeune suffragette, Nelson Mandèla et Martin Luther King (dont les rôles sont respectivement tenus par Augustin, Jade, Mathias et Thibault).
        Dimanche prochain, lors du traditionnel pèlerinage, au cimetière de Belgrade, les enfants de l’école de Temploux seront, une fois de plus, aux premiers rangs.
«Cela sera déjà la troisième fois qu’à la demande des responsables du Comité central de Wallonie, nous participons à cette cérémonie , observe la directrice de l’établissement, Mme Françoise Vanheule, qui est à l’origine du projet. L’an dernier, les élèves de troisième et quatrième primaires avaient présenté un petit spectacle évoquant la guerre 14-18.» Cette fois, ce sont les grands de la classe de Mme Leyla Manouhi (6e primaire) qui auront l’honneur de défendre les couleurs de leur école (qui compte 102 élèves en maternelle et 179 à l’échelon supérieur). Le thème de l’édition 2012 : «La démocratie».

Une saynète et deux chansons

        Pour illustrer le sujet, les enfants et l’équipe enseignante ont décidé de mettre en scène une saynète originale et d’interpréter deux chansons : «Lili» (de Pierre Perret) et «Aux arbres citoyens» (de Yannick Noah).

        L’histoire douloureuse d’une petite fille de couleur noire, un plaidoyer pour l’égalité des droits : le choix des textes n’est assurément pas anodin : l’art reste assurément un moyen efficace d’aborder, en douceur, des réalités aussi graves que le racisme ou les injustices sociales.

        «Développer le concept de la démocratie, au sein de l’école, entretenir le devoir de mémoire : cela reste le projet principal de notre établissement, confirme Mme Vanheule. Ainsi, chaque année, au mois de mai, nos élèves participent, à Temploux, à la cérémonie d’hommage, au monument aux morts, en compagnie des représentants des associations d’anciens combattants.»

        Le respect, la pudeur, le pardon, etc. : autant de valeurs essentielles qui sont débattues, au cours des discussions organisées dans le cadre des cours philosophiques (religion et morale).
Le message passe plutôt bien. «Les jeunes se sentent concernés et ils sont motivés. Depuis la rentrée, ils travaillent sérieusement (et aussi avec plaisir) afin de mettre tout au point.»
Dans leur démarche, ils sont épaulés par le professeur de musique et de chant, Daniel Schmitt. Et, le jour J, la réputée chorale Voici Voilà sera à leurs côtés afin de leur donner un peu plus de cœur (ou chœur) encore à l’ouvrage.


        Tout commencera par un petit-déjeuner, en compagnie des autorités, au palais provincial avant de prendre le bus en direction du cimetière. Et toute l’équipe sera également invitée à participer, au retour à Namur, à la réception.

«Ils sont fiers de ce qu’ils font.» Et c’est légitime.

Comments